Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 15:04

hier, après une journée de travail particulièrement pénible (je pose le décor car je pense que ça a joué, j'étais moins portée à être incisive.),j'ai décidé d'aller au ciné avec mon BF, voir Breaking Dawn 1. On doit encore aller voir  Contagion, mais ça fait réfléchir, et Intouchables, mais il y avait du peuple (et des élèves dans la salle pfff) et de toute façon il restera à l'affiche longtemps. Twilight donc.

 

Je n'ai pas aimé le livre, j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup trop de thèmes mormons pénibles à supporter pour qui est ne serait-ce qu'un minimum féministe, comme le discours anti-avortement de Bella, ou sa vision "une femme n'est pas complète et épanouie si elle n'est pas mère", "la vie ne vaut pas la peine d'être vécue sans enfants" (c'était déjà le discours d'Esmé qui a adopté, de Rosalie), le côté "souffrance obligatoire" que l'on s'inflige quitte à en mourir  (Suite au péché - Eve a croqué la pomme du serpent -, assimilable symboliquement au péché de chair,  « [Dieu] dit à la femme: J'augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur », Bible, AT, Genèse, 3 - 16) Pour l'homme ? Rien. ). Bella qui devient vampire en trente secondes sans même avoir des accès de conscience (elle ne pense pas à sa mère, à ses copains humains, elle devient tout de suite limite pimbêche).
La seconde partie du livre n'est pas moins pénible à mes yeux, un catalogue de personnes qui défilent et ça tire en longueur pour un combat final avorté (lui) et prévisible.

 
Bref : je n'attendais RIEN de l'adaptation cinématographique.

  
C'est peut-être pour cela que je l'ai trouvée acceptable.


Oui vous avez bien lu, j'ai bien aimé le film. Enfin n'exagérons pas : je l'ai trouvé regardable, sympa. Ca ne restera pas dans les annales du cinéma, mais vu le niveau des 2 et 3eme chapitres....

Sonnez clairons, résonnez trompettes ! La phrase qui tient lieu de titre à cet article résume l'idée générale : ils se sont un peu réveillés, et  il était temps.

J’ai trouvé que le film était plutôt à destination de ceux qui ont lu le livre qu’à destination des fans des films : les personnes n’ayant pas lu le 4° tome trouvent que cela tire en longueur, qu’il y a des scènes qui ne servent à rien, alors que ceux qui l’ont lu savent que cela respecte la trame du roman.
 

Bon, soyons honnêtes, tout ne va pas non plus.
La partie mariage était trop longue et surtout RIDICULE le décor too much et gnangnan, mais Alice est enfin Alice et Rosalie aussi.

Bon la voix française d’Alice est toujours aussi ridicule, mais ça fait partie des choses irréversibles.
Les perruques (longueur, coupe, couleurs louches) et les fonds de teint des Cullen, ça ne va pas du tout. Surtout le fond de teint. Ils sont emplâtrés sous une couche tellement épaisse qu’on se demande s’ils sont de cire. En plus, ça fait ressortir les boutons de Robeeert, Kellan et Peter.

Et au début c'est mal filmé, il y a trop de gros plans qui mettent en valeur les défauts de la peau des acteurs, gros plans qui font mal à la tête et aux yeux, caméra qui virevolte et qui épuise.

Peter a grossi et ses cheveux sont laids. Autant il était un peu (n’exagérons pas, juste un peu) charismatique en tant que patriarche dans les autres épisodes, autant là on dirait un Victor Newman qui aurait abusé du MacDo et qui aurait pris sa retraite du glamour. D'ailleurs, le mariage est très copyright Feux de l'amour, dans les tenues, les visages, le grandiloquent. Esmé aussi a grossi, d’ailleurs pendant le mariage l’actrice essaie de croiser les jambes et renonce.

Les « beautés » Denali sont plus proches de la beauté type Pamela Anderson que de la beauté éthérée voulue par S. Meyer, ou j'ai mal lu. Manquait juste Kim Kardachiante. Et too too too too much question maquillage et fringues ; le bling bling a de beaux jours devant lui, le mauvais goût aussi.

La robe de Bella m’a rappelé un peu celle de Pippa Middleton au mariage de sa sœur avec le prince William, sauf que Bella avait un décolleté dans le dos qui rendait moins bien.

Les trucs qui pendent des arbres, c’était  juste…. Étrange. J'aurais peur que ça me tombe sur la tronche tel des fientes ou du pollen jaune qui tache les fringues. Perso je ne voudrais pas d’Alice comme Wedding Planner. ^^

Il y avait une promo sur les blanchiments de dents pour tous les invités, sauf pour Edward.


En ce qui concerne Kristen, rien ne s’est arrangé ; ok Bella stresse, elle va non seulement se marier mais changer de vie. Pourquoi ne pas tenter une troisième expression ? Parce que c’est toujours pareil : ou  elle sourit, ou elle fait un mix entre tristesse et incompréhension, mais elle est incapable de montrer le doute, la peur. (Moi par contre j’ai peur de la voir dans La Route, c’est un de mes livres cultes, j’espère qu’elle ne sera pas souvent à l’écran… ou que ses partenaires lui ont appris quelques trucs quand même…). Si on fait un print screen à partir de chaque film, ce que je ferais un de ces quatre, ce sont les deux MEMES expressions qui reviennent quelle que soit l’émotion qu’elle veut faire passer. Faudrait aussi penser à lui dire que le coup de la bouche ouverte, c’est pénible à force. Laissons cela aux poissons rouges qui cherchent de l’air dans leur bocal. Ca fait greluche idiote. Puisque tu as la prétention de faire des trucs qui sortent de l'ordinaire et devenir une super actrice Kristen, prends des cours. Avoir la bouche ouverte en permanence, non ça ne montre pas le désarroi, ça fait juste actrice de sitcom, Hélène faisait pareil dans Hélène et les garçons.
 

Robert, même combat. Le côté torturé + le côté heureux, c’est tout. A noter une belle imitation de Bernard-Henri Lévy, la chemise ouverte sur torse poilu pour faire transpirer (restons polie ^^) les minettes.
 

La bonne surprise : Taylor, crédible. Les loups, crédibles. Leah, crédible.

Pas top, le passage où ils sont en loups et discutent : on aurait pu nous l’épargner, ça fait un peu con.

Les humains, crédibles. La mère de Bella, que j’espérais plus présente dans le film vu que Stephenie Meyer l’a joyeusement zappée, crédible mais aurait pu être plus présente. Charlie, vraiment top.

 
Un peu trop de gros plans au début, de plans rapprochés qui font mal aux yeux. Bien pour l’idée d’accélérer l’image lors des scènes de combat des loups, ça évite de voir les défauts des effets spéciaux.

 


Le truc de l’imprégnation n’a pas été compris par mon BF (qui n’a pas lu le livre). Et quand je lui ai expliqué, il n’a pas compris non plus (« s’imprégner » d’un enfant… c’est juste vulgaire et n’ayons pas peur des mots, à tendance pédophile (la loi dit : considérer un enfant comme un partenaire amoureux potentiel, même si on n’en vient pas aux actes, c’est déjà avoir des pensées déviantes. L’enfant, dans le cas de Renesmée, va être élevé dans l’idée qu’il est destiné à l’adulte Jacob…Même si on est dans une fiction et que Renesmée n'a "pas le choix", ça reste un message connoté. On a toujours le choix. Décider qu'on a pas le choix c'est détruire un droit fondamental de l'humain.  Le but de l'imprégnation est quand même sexuel : on procrée avec la femme dont on est imprégné pour donner naissance à des loups plus fort. Donc il y a bien rapport sexuel qui est attendu, même si ça vient plus tard quand Renesmée est grande, c'est en latence dès le départ. ). 

Mais bon, ça c’est un compte à régler avec le livre, et le film se contente de mettre cela en images. J’ai trouvé ça bien amené, cela sortait du vulgaire de l'idée qu'on est en présence d’un homme qui tombe amoureux d’un bébé et qui voit en lui sa future copine. Par contre, c’est très mal perçu par les spectateurs non-lecteurs. Entendu dans la salle : « c’est pervers il tombe amoureux d’un bébé ! », « il va attendre que le bébé soit majeur pour sortir avec c’est pas "complètement" de la pédophilie », « maman, ça se peut qu’un bébé tombe amoureux ? », « tu crois qu’il va la prendre dans ses bras comme le bébé d’une copine ou comme sa future copine ? », « il va faire comment en attendant qu’elle grandisse, aller chez les p*tes ? », et j’en passe. C’est le sujet de discussion numéro 1 à la sortie, loin devant « qu’est-ce qui va se passer maintenant ».

 

 Tout ce qui est sous-entendu est plutôt bien amené : la renonciation de Bella à sa vie d’humaine lorsqu’elle se transforme, lorsqu’elle est dans la voiture en route pour l’aéroport après le mariage.

 
La partie lune de miel est sympa, le parallèle entre la sensualité des danseurs brésiliens et l’abstinence sexuelle d’Edward et Bella bien mené (on accentue à mort l'idée qu'elle va passer à la casserole, ça c'est vulgaire par contre), les échecs, la cascade THE cliché love love sexuel.
Bella qui se rase les jambes, bien marrant (elle n’était pas épilée sous sa robe de mariée ?! shame ! ^^). Ils ne sont pas tombés dans la vulgarité en ce qui concerne les scènes sexuelles (sûrement pour ne pas se voir infliger une interdiction en salles aux mineurs), mais du coup je ne vois pas en quoi c’est « explosif » comme disait Kristen, explosif parce que le lit était explosé ? Il n'y a strictement rien de carré rouge, on ne voit même pas un bout de torse (cache ce torse flamby que je ne saurais voir ? ^^), rien du tout, donc pourquoi faire du foin autour de scènes prétendument très sexuelles ?  


La brésilienne qui vient nettoyer ne sert pas à grand chose, ok ça respecte le livre mais à ce moment-là lui laisser une scène plus forte aurait été opportun.

  
Le retour de Bella chez les Cullen avec l’implication de Rosalie était trop bref, peut-être que développer les raisons du rejet d’Edward aurait permis aux non-lecteurs de mieux le comprendre.


L’accouchement, on nous promettait du gore, mouais pas tellement. Pour une fois, Kristen est pas mal mais c'est dû au maquillage plus qu'à son jeu. Son teint cadavérique, sa maigreur, ça rend bien. La souffrance d’Edward, non. En fait quand un des deux joue un peu mieux, l’autre non pas du tout, du coup ça équilibre le tout et ça passe mieux ^^

 
Réflexions médicales de mon BF : quelle horreur ce massage cardiaque + c’est pas comme ça qu’on fait une piqûre d’adrénaline !


La douleur des Cullen une fois le corps de Bella préparé est très très très très intérieure hein, surtout celle d’Edward, wow il aurait pu se départir de son expression habituelle pour paraître un peu plus torturé, que sais-je ? Avoir l'air triste. Avoir l'air dévasté. Jouer mieux quoi. Ta femme vient de mourir, et tu as la même expression que dans les autres films quand quelque chose te contrarie genre on a rayé ta voiture ! Merde alors Robert, prends des cours !!! tu ne seras jamais un grand acteur à mon avis, mais essaie un minimum, je sais pas moi, ou change de métier, être triste, souffrir, c'est pas avoir un balai dans le cul bordel !!!!!!!! (ou alors c'est un problème d'implication, rapport au fait que c'est un twilight et tu t'en tapes?) 

 
Le truc qui ne colle pas : la lune. Je reviendrai sur cela dans un prochain article.


La fin est bien. Les yeux rouges, toussa. Pas l'attitude des autres juste avant, non (cf au-dessus) mais le coup de baguette magique sur le corps de Bella, son teint qui s'éclaircit, et ses yeux.


L’idée du générique 70’s avec alternance de fonds rouges, chouette. La BO du film est bien, les chansons bien placées, le clin d’œil au premier film avec la berceuse nickel. Dommage pour Muse.

 
Et petite remarque : quand on va au ciné, théoriquement c’est pour se détendre. Pourquoi sauter de son siège sitôt le nom du réalisateur affiché pour se ruer vers la sortie et les parkings où de toute façon vous resterez coincés le temps que tout le monde sorte ? Relax ! Take it easyyyy ! D’autant plus que le réalisateur a pallié à une carence du film, l’absence des Volturi, en à peine 10 minutes post-premier générique. Les lumières ne se sont pas rallumées, ça aurait dû vous mettre la puce à l’oreille non ? Perso je reste toujours jusqu’à la fin du générique, déjà parce qu’on débriefe le film, ensuite par respect pour ces personnes, ces petites mains, qui apparaissent à la fin. Les Volturi, fidèles à eux même, entre kitsch et ridicule, sont assez marrants.

 

En résumé : pas mal ! Au vu du niveau ras des pâquerettes des deux épisodes précédents. Je me répète, c'est peut-être la fatigue et le fait que je n'en attendais rien du tout, rapport au ridicule du 2 et du 3, rapport au livre qui m'a déplu. Disons que je m'attendais à une méga merde, et ça reste finalement regardable, ça se laisse regarder, et miracle ! ça donne envie de voir le 5, ce que je n'aurais jamais cru possible. C'est mieilleux, mal joué, mais moins daube sur pattes que le 2 et surtout que le 3. Ils ont respecté le livre, ça va plaire aux lecteurs non-fans des films. Les non-lecteurs vont trouver ça chiant, il n'y a pas d'action. Prenez des dolipranes, la caméra bouge beaucoup. Il n'y pas de surprises, j'ai envie de dire : heureusement (tellement les surprises des précédents étaient pourries), la fin est attendue, mais on passe un bon moment quand même.

Reste donc à voir ce qu’ils vont faire de la seconde partie, ultra cafouilleuse avec son catalogue de personnages. En tout cas, le niveau est un peu remonté, espérons que la suite le maintienne !

 

 

p.s. : Question de logique (on l’a déjà dit ici, mais quand même faut répéter peut-être que ça va finir par rentrer) : quand on annonce un chapitre 4 partie 1, ça amorce l’idée d’un chapitre 4 partie 2. Certainement pas un chapitre 5 partie 2. :-D

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Camilla 23/11/2011 13:58


Ah si, j'ai une critique à ajouter: y a qu'une seule scène de Jacob torse nu. Je veux qu'on me rembourse. Merci. ;-)

Camilla 23/11/2011 13:57


Je suis complètement d'accord avec tout, mais j'avais envie de le dire quand même.


Par contre, une petite correction. Renesmée (ou l'enfant imprégné au sens large), n'est pas obligé de choisir son loup au final. Elle peut continuer de le garder auprès d'elle comme ami, comme
"frère" spirituel. L'amour est la suite logique, mais il n'est pas obligatoire pour l'imprégné. Enfin, je me fais rire à faire cette petite correction, parce que je suis la première à vomir ce
concept.

cornélius 21/11/2011 18:43


Je viens de voir le film ce week-end et je dois dire que la salle était à moitié vide ou pleine. Cela dépend de comment vous voyez les choses. Dans l'ensemble j'ai bien aimé mais malgré tout il y
a des longueurs et des points noirs :


1. les discours durant le mariage, à part celui d'Esmé et d'Edward que j'ai bien aimé.


2. les surenchéres des adieux !!!!!!


3. la lune de miel, interminable. Il aurait fallu couper et largement. Les fameuses scénes de sexe, on se serait cru dans un film de Walt Disney.


4. Rosalie pas assez présente auprés de Bella dommage !!!!


5. la scàne finale de l'attaque des loups, horrible j'ai détesté. Une pure invention car absente du livre.


Malgré tout j'ai bien aimé Leah, Seth et Carmen, mon coup de coeur de ce film !!!!


 

Dawny 20/11/2011 18:49


Je venais juste de lire cette critique avant de lire la tien Stella et c'est bizarre mais ça se ressemble vachement lol


http://les.livres.de.sara.over-blog.com/article-twilight-chapitre-4-breaking-dawn-89074797.html

fibulafloor 19/11/2011 22:26


Coucou, je me suis tapée une barre de rire en lisant "j'espère qu'elle est pas trop dans 'la redoute' ",au lieu de 'la route' comme tu as mis. J'imaginais bien Kristen présenter des
ffringues de séniors, mdr! ^^


Cela mis à part, j'ai bcp aimé BD1 en partie parce que la relation des 2 personnages principaux fait bcp plus vrai que dans les autres films et en partie qu'elle ressemble à celle de mon propre
couple (mammours, chamailleries, consolage et soutien à toute épreuve...^^).


J'ai aimé le fait de ne pas avoir tout vu ds la bande annonce et les effets spéciaux que j'ai trouvé super bien réalisés, que ce soit pour les loups ou la transformation de Bella.


J'ai pas aimé quand elle le rejoint ds l'eau : ça fait faux reflet (type ds truman show).


J'ai beaucoup rit et ça fait du bien aussi.


A revoir.


 

Kézako

  • : Twilight Navarre - Le blog d'info des Chtarbés
  • : Lors de sa création TN était consacré à vous servir de manière décalée des infos sur Twilight. Depuis la fin des aventures de nos chers vampires, loup-garous et autres morts-vivants (quoi il n'y avait pas de zombies!), nous avons décidé de rester dans cette optique de partager des news de manière déjantée, avec humour, recul et dérision, concernant principalement le cinéma, les tv-shows et la littérature. Mais soyez prévenu il se peut fortement que nous n'en fassions qu'à notre tête.
  • Contact

À La Pêche Aux Articles

Archives

Les Chtarbés Se Présentent

À bientôt

Merci de votre passage sur TN

L'humour 2nd degré est le propre du chtarbé !

 

Orange-Pomme