Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 08:00

Pas de spoilers (sauf si vous n'avez pas lu le roman) à part dans une question et je l'ai floutée (selectionnez avec la souris pour voir).

 

 

The Hollywood Insiders, une équipe d'Entertainment Weekly, a eu l'occasion de poser quelques questions à Melissa Rosenberg, la scénariste de la franchise Twilight.

Bref, cette interview est plus qu'intéressante puisqu'ENFIN ! ENFIN ! quelqu'un met les pieds dans le plat et parle du caractère religieux et moral de la saga. La scénariste évoque également les prédecesseurs de David Slade, et, vous allez voir, par le biais de remarques sibyllines, ça balance pas mal !

 
EW : En quoi Eclipse est-il différent des deux premiers romans ?

Melissa Rosenberg :  Eclipse est le roman que j'ai préféré des trois. Le triangle amoureux arrive à son apogée et cela crée une réelle tension, ce qui est toujours un bon ingrédient quand on doit scénariser les scènes. Il s'agit du troisième acte de l'histoire1, Breaking Dawn explorant un nouveau territoire. Ca, plus la bataille énorme autour de laquelle nous avons construit tout le film, c'est formidable. C'est assez amusant, ce qui a été le plus difficile à retranscrire a été le final d'Eclipse. Cette grande bataille survient dans le troisième acte du roman, donc elle est forcément source de conflits et de dangers qui vont se mettre successivement en place dans l'histoire. C'était un défi important. Mais au final, c'était marrant car j'ai dû créer une nouvelle mythologie, autour du personnage de Riley, l'armée des nouveaux-nés, Victoria et tout ce qui ne se trouve pas dans le roman du fait qu'il est du point de vue de Bella. (cette dernière phrase m'effraie quand même un peu ; elle explique toutefois la surenchère autour de Riley, Bree & co.)

 

EW : Y avait-il des réunions avec Stephenie au sujet de ces scènes ?

Oh oui.

  

EW : Avez-vous écrit ces scènes puis vous lui avez montré le résultat par la suite, ou bien en avez-vous parlé avec elle avant de les écrire ?

Un peu des deux, en réalité. Une des choses qu'elle a faites pour m'aider a été de me laisser lire The Short Second Life of Bree Tanner avant la parution. C'était vraiment utile pour savoir ce qui se passait dans le monde extérieur à celui de Bella, ça m'a permis de l'imaginer. J'ai tiré quelques idées de cette nouvelle et je les ai mêlées à ce que j'ai inventé.

 

EW : Comment avez-vous maintenu la progression et le dynamisme de l'histoire, puisque la bataille n'arrive qu'à la fin du roman ?

Le danger et la menace sont présentes du commencement jusqu'au milieu de l'histoire. C'était un vrai défi. C'était aussi un défi parce que nous avons exclusivement la vision de Bella dans le film. Bella est notre point de vue. Ses réactions s'établissent par rapport aux deux types qui se battent pour elle dans le roman. C'est bon pour un livre ; cela rend super bien. Pour un film, vous ne pouvez pas avancer si vous attendez uniquement ces réactions. C'était difficile de la garder active au milieu de cette bataille.

 

[SPOILER] EW : Qu'avez-vous fait pour la rendre plus active ?

Des petites choses. Dans le livre, Jacob l'attend devant le lycée et lui demande de grimper sur la moto. Dans le film, c'est Bella qui décide de le faire et elle décide cela sur un coup de tête, devant le lycée. C'est un petit changement. Mais ça joue beaucoup. Dans le livre, il y a quelques scènes d'elle étant - affectueusement  - enlevée par Alice. Ca a été retiré pour la garder forte et  active. (Une des rares scènes qui était pleine d'humour et de "normalité". Génial... ....)


 (...)

 

EW : A quoi a ressemblé votre collaboration avec David Slade ?  

C'était plus qu'une collaboration parce que David n'est pas un auteur, donc il m'a gardé plus impliquée au cours de la production. Pour New Moon, j'ai remis le projet à Chris Weitz et j'ai commencé à travailler pour Eclipse. Chris Weitz réécrit beaucoup, de même que Catherine Hardwicke (en gros, les scènes qui collent pas, c'est pas elle ? ...)  Mais cette fois-ci, j'ai été très plus impliquée. Quasiment chaque mot prononcé est le mien. Je ne devrais pas dire cela, ils (les fans ?) sauront qui blâmer. (donc elle se dédouane bien des écarts des versions précédentes...).
Slade est très, très respectueux du scénario et a tenu tout le monde au courant. Il a tout planifié d'avance et en détail. Il veut que tout soit clair et prêt tavant qu'il ne commence à tirer, ainsi il peut vraiment concevoir de supers plans et des grandes séquences. Il a construit la plupart des storyboards d'avance, c'était ce que je préférais chez lui. J'avais un scénario, il avait un ordre d'action. Il analysait alors tout cela selon sa vision des choses. (...) C'est un type très dynamique ! (...)

 

EW : Quel est votre moment préféré ?

Il y en a plusieurs mais une de mes scènes favorites est lorsque Bella dit à Charlie qu'elle est vierge. J'adore cette scène ! Leur alchimie est fantastique, et Billy Burke est trop drôle !

 

EW : Est-ce un challenge pour vous de devoir traiter les thèmes religieux en présence dans les livres ?

Ce qui est drôle c'est que Stephenie et moi avons des opinions politiques et religieuses littéralement opposées.  

 J'ai grandi dans un jacuzzi [I’m raised in a hot tub][peut-être un équivalent de notre expression : naître avec une cuillère en argent dans la bouche] près de Marin County, en Californie. Je ne pouvais être plus différente. Elle, c'est une vraie mormonne. En vérité, nous n'avons jamais parlé de politique. Nous n'avons jamais parlé de religion. On ne l'a jamais fait. Ca n'est jamais venu dans la conversation. La seule comparaison qui nous est venue à l'esprit est que je jure comme un charretier et elle ne jure pas. Je bois et elle ne boit pas. Mais elle ne me juge pas sur ce genre de choses.
C'est important pour moi de ne pas violer mes propres croyances et je n'écrirais pas quelque chose qui le ferait.
Il est intéressant de voir que dans tous ces films, et certainement aussi dans Breaking Dawn, on peut enlver un peu de cette substance [religieuse], de morale stricte, et obtenir une vraie expérience humaine. 0n n'est pas obliger de traiter ces questions. On peut raconter l'histoire sans le faire.
C'était important pour moi, mais j'ai dû respecter ses croyances aussi. Je ne peux pas violer ses croyances. C'est un peu comme quand  on fait un mélange de rouge et de bleu.

Au cœur de l'histoire, on parle d'une femme qui choisit d'avoir un enfant. C'est un peu comme être pro-choix [pro-choice : ceux qui sont pour le choix entre avoir un enfant et ne pas en avoir, et qui sont pour l'avortement. A opposer à pro-life, ceux qui sont contre l'avortement et qui estiment qu'une femme doit obligatoirement avoir des enfants]. Cela ne viole rien les croyances de Stephenie et cela n'est pas contraire à l'histoire. Il faut tenter de trouver un équilibre commun. Ce qu'il faut retenir c'est qu'il s'agit de films, de divertissement. Ce n'est pas un support propice à un message politique. Certainement pas. Personne ne veut transformer cette histoire en un référendum pro-avortement. C'est inapproprié.

 

EW : Pensez-vous que la scène où Edward refuse d'avoir une relation sexuelle avec Bella renforce le côté conservateur ?

Ouais, mais vous en avez l'autre facette. L'autre partie de cette conversation, lorsque Bella demande : "Qui est-tu, un dinosaure ?" Elle a ses propres valeurs qui sont légitimes. Elle n'admet pas qu'il a raison et elle n'a pas honte de lui avoir demandé de le faire. On pourrait y voir l'idée qu'on doit être tel qu'on est. Il n'y a rien de mal à penser cela. Ce n'est uniquement lorsqu'on force quelqu'un à penser la même chose que c'est mal. Il s'agit d'une fille qui embrasse et découvre sa propre sexualité. Elle n'a pas à s'en excuser. Je pense qu'il n'y a aucun mal à présenter une jeune fille qui éprouve des désirs sexuels. Je pense que c'est quelque chose que l'on esquive, en général - l'idée qu'une fille puisse éprouver du désir - (et pan dans les dents des puritains ! ). Donc je suis ravie d'avoir affaire à un personnage qui est...euh...vous savez...portée sur la chose. Il n'y a rien de mal à cela. C'est une façon d'être très saine.  

 

 (...)

  

 EW : Espériez-vous que Breaking Dawn soit divisé en deux films ?
Au départ, j'étais partagée. J'ai d'abord pensé que ce serait mieux en un seul film. Puis, au fur et à mesure que j'avançais dans l'histoire, j'ai commencé à me dire que deux films ça rendrait mieux. Il y a beaucoup de choses concentrées un un seul livre. Nous aurions dû couper trop de choses essentielles pour en tirer un seul film.
La nature du livre fait qu'il doit être découpé en deux films. Il y a toute une partie avant qu'elle ne soit un vampire, et après sa transformation. Il aurait fallu supprimer trop de choses dans la première comme dans la seconde partie si on avait dû adapter le roman en un seul film.

 

 

 

 

 

Wow ! En fin de compte, je suis bien contente d'apprendre le point de vue de  Melissa Rosenberg sur la sexualité de Bella et surtout qu'elle choisisse de ne pas faire dans le puritanisme excessif. Elle remonte dans mon estime et pas qu'un peu. Ca peut nous laisser un espoir pour les scènes post-mariage de Breaking Dawn !

Quant aux remarques sur le supposé  non-respect du scenario initial de la part de Catherine "filtre bleu" Hardwicke et Chris "Virgin Airlines" Weitz, ça n'engage qu'elle, mais qui sait, on peut supposer un jour lointain avoir droit à un grand déballage genre équipe de France de foot 2010 .... ?! 

 

 

 

 

1. selon les principes fondamentaux de la dramaturgie exposition - développement - dénouement (pour en savoir plus, consultez Yves Lavandier et autres théoriciens des mécanismes du récit.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lysoriane 04/07/2010 16:02



Oh c'est pas grave Stella, vous ne pouvez pas être partout non plus ;-)


C'est juste dommage d'éviter les articles spoilers et de tomber sur un com mais  je pense que ça n'arrivera plus ^_^



Lysoriane 02/07/2010 15:49



Chouette interview de MR,  je suis rassurée aussi pour BD, il faut du sexe mer** :P


@ juju, Stella floute la question pour celles (dont je fais parti) qui ne veulent pas de spoilers et qu'elle n'est pas ma déception quand je lis ton com, qui lui n'est pas flouté O_o.



Stella 03/07/2010 16:41



Désolée Lyso ! j'ai pas eu le temps de passer supprimer les commentaires spoilers !



caroline 02/07/2010 12:57



Oui interview tres interessant!! Donc si on dois la croire ce n'est pas elle que je dois blamer pour cette fin baclée et vraiment nase se NM!! Ca donne de l'espoir pour BD!! Moi aussi elle
remonde dans mon estime!!



theangel1988 02/07/2010 11:15


Bon alors il faut plaidre les deux premiers rea pour certaines mauvaises choses ! Cella me rassure aussi et je trouve que MR et SM font un bo melange ! Je suis inquiete aussi pour certaines scene
pour Eclipse mais de tous ceux que je connais qui l'ont vus en ont une bonne critique ! Hate d'etre a lundi pour le voir ! Merci Stella pour l'article !


juju 02/07/2010 09:29



d'après ce que j'ai vu, beaucoup de bonnes critiques d'éclipse... maintenant après avoir vu certaines scènes très très bien des livres coupées dans les films, j'ai un peu peur... surtout que
comme toi j'aimais bien l'histoire de l'enlèvement par Alice...enfin.... on verra bien!!! *pffff c'est loooong*



Kézako

  • : Twilight Navarre - Le blog d'info des Chtarbés
  • : Lors de sa création TN était consacré à vous servir de manière décalée des infos sur Twilight. Depuis la fin des aventures de nos chers vampires, loup-garous et autres morts-vivants (quoi il n'y avait pas de zombies!), nous avons décidé de rester dans cette optique de partager des news de manière déjantée, avec humour, recul et dérision, concernant principalement le cinéma, les tv-shows et la littérature. Mais soyez prévenu il se peut fortement que nous n'en fassions qu'à notre tête.
  • Contact

À La Pêche Aux Articles

Archives

Les Chtarbés Se Présentent

À bientôt

Merci de votre passage sur TN

L'humour 2nd degré est le propre du chtarbé !

 

Orange-Pomme